Installation du Comité de Filière Tourisme

in
20
Installation du Comité de Filière Tourisme

Tourisme

Jeudi 16 janvier 2020 marque une date importante pour le tourisme français qui se dote d’un Comité de Filière Tourisme sous la Présidence du Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Affaires étrangères.

Il vient compléter efficacement le Comité Interministériel du Tourisme en devenant l’organe de gouvernance partagé du Tourisme français entre tous ses acteurs.

Ce Comité intègre ainsi tous les acteurs du tourisme : les entreprises, les fédérations, les collectivités et les institutionnels, sous la Présidence du Ministre de tutelle.

Ce comité est doté des organes de gouvernance indispensables mais aussi de 4 commissions (Commission Emploi Formation, Développement Durable, Numérique et enfin Règlementation et compétitivité) au sein desquels les acteurs du tourisme vont pouvoir échanger, définir des priorités et prendre des engagements.

« Le GNI se réjouit de la création du Comité de Filière Tourisme », indique son Président, Didier Chenet.

« Ce Comité de filière tourisme est l’organe qui manquait au tourisme français, celui qui doit nous permettre de travailler efficacement tous ensemble, d’identifier les défis de demain et de les relever dans le cadre d’un contrat de filière.

Ce Comité doit ouvrir une nouvelle ère pour le tourisme français et ses acteurs. »

Au sein de ce Comité de Filière, Didier Chenet s’est vu confier, par le Ministre, la Présidence de la Commission Emploi Formation.

« Pour ma part, je mesure la responsabilité qui est la mienne. La Commission Emploi Formation s’appliquera à trouver et mettre en œuvre les moyens d’attirer de nouveaux talents et de les fidéliser. »

Je suis déjà au travail et la première commission Emploi Formation doit se tenir d’ici la mi-février. Je compte sur les contributions de toutes et tous car il y a urgence ! »

Rien que dans le secteur des hôtels, cafés, restaurants plus de 100 000 emplois demeurent non pourvus chaque année.

Parmi les pistes évoquées par Didier Chenet, « poursuivre le travail d’adaptation et d’amélioration de nos formations mais aussi faire connaitre plus encore les métiers du tourisme auxquels ces formations permettent d’accéder.

En cela le lancement de la plateforme des métiers du tourisme au printemps prochain sera une première réalisation concrète. »

« Nous devons aussi être capables de proposer à nos collaborateurs de véritables parcours professionnels au sein de la filière tourisme, de leur proposer une carrière. De répondre à leurs différentes aspirations en fonction de leur âge, de l’évolution de leur situation familiale, y compris en capitalisant sur l’expérience des séniors.

C’est ainsi que nous pourrons les fidéliser et mettre un terme à l’exode de nos jeunes diplômés. Nous devons réagir alors que 75% de nos apprentis quittent le secteur après 3 ans d’activité.

Les travaux porteront aussi sur des sujets aussi importants que l’amélioration de la Qualité de Vie au Travail, aussi urgent que la régulation des contrats courts et aussi fondamentaux que l’inclusion dans notre secteur de tous nos concitoyens y compris ceux qui souffrent d’un handicap. »

54321
(0 votes. Average 0 of 5)