UNE RENTREE ACTIVE POUR LE GNI

in
7
UNE RENTREE ACTIVE POUR LE GNI

La rentrée 2019 est organisée au GNI. Dès ce début de mois de septembre, votre organisation s’active sur des dossiers fondamentaux pour la profession.
Quelques exemples
Le GNI continue de s’opposer à la taxe forfaitaire de 10 euros que la Ministre du travail veut faire adopter à l’occasion de la prochaine loi de finances 2020. Une taxe qui risque d’augmenter les masses salariales des hôtels, cafés, restaurants et traiteurs organisateurs de réceptions de près de 5 % pour certains. Le GNI demande que le secteur soit exclu de cette taxe sur les extras et veut s’engager dans des négociations avec les syndicats de salariés pour trouver des solutions alternatives sécurisées pour les entreprises.
Le GNI se veut force de propositions aussi en matière de développement durable et alors que des échéances importantes comme la prochaine loi pour une économie circulaire ou le prochain Conseil Interministériel pour le Tourisme sera consacré à la fin de l’année au tourisme durable. Il continue de porter une demande de crédit d’impôt pour les entreprises qui justifient de la valorisation de leur biodéchets afin qu’une dynamique se mette en place en France et qu’une véritable filière s’organise avant que l’obligation ne s’impose à tous. Le GNI sera reçu ce 12 septembre par Brune Poirson au Ministère de la Transition écologique.
Enfin, dernier exemple de son activité, le GNI participe avec Bercy au 1er bilan de l’application des lois sur le numérique organisant l’enregistrement des meublés de tourisme et obligeant les plateformes à plus de transparence et de loyauté.
Nul doute, la rentrée du GNI se veut constructive

54321
(0 votes. Average 0 of 5)